Quoi ? : Cantine vegan - Bar à jus
Où ? : 2 Rue Sainte-Claire Nice
Quand ? : Mer > Dim, 10h30-18h00
Combien ? : Boissons 3.50 à 6€ / Cakes 5€ / Salades 10.50€ / Burger ±15€
Transport ? : Tramway T1 Arrêt Cathédrale Vieille ville
Des Questions ? : 04 22 16 28 58
Un lien ? : Cliquez-ici

Avec la cuisine bio et 100% vegan promue par Caju, spot baroudeur et vintage, on envoie balader l'alimentation à la noix pour lui préférer une cuisine sincère aux apports bien calibrés

Avec la cuisine, saine, bio et 100% vegan promue par Caju, on envoie balader l’alimentation à la noix !

Voici donc un spot ouvert dans le vieux Nice depuis 2016 joliment materné par un jeune couple baroudeur, enthousiaste et très accueillant qui prodigue non stop du petit déjeuner tardif au goûter, les bienfaits d’une cuisine sincère aux apports bien calibrés.

L’alimentation est une activité très sociale et être végétarien ou plus restrictif encore, végétalien, a longtemps compromis la convivialité mais tout concourt à ce que que les voyants passent désormais au vert à Nice et que des lieux comme Caju émergent enfin.

On se sent immédiatement bien dans ce restaurant lumineux et traversant, végétalisé par quelques plantes, décoré de trophées d’animaux en papier mâché et cocoonné dans des fauteuils et canapés chinés. C’est un lieu hétéroclite et tendance tel qu’on en rencontre déjà à Berlin, Londres ou Bruxelles.

Le tutoiement vient très spontanément à Julien qui semble ne jamais se départir d’une joie de vivre énergisante. Les vegan sont-ils des gens heureux s’interrogent les addicts au régime carné qui perçoivent souvent les “no Steack” comme des brouteurs d’herbe ascétiques?

A voir la jolie Callie, s’activer en cuisine avec une conviction renforcée par des années de véganisme et Julien son “beau brun” apporter à un client un “beau bun” revisité, on ne doute vraiment plus que le bonheur est dans le pré, le potager, le verger …et la forêt. Chez Caju, en entrée, c’est aussi “soupe du jour, soupe toujours” pour le prix d’un soft quasiment n’importe où à Nice.

L’inventaire des smoothies à base de lait d’amande ou de soja et des jus vitaminés ou détox pressés à froid est tout aussi passionné qu’une carte des vins et le “Lipstick jungle” aux fruits rouges voudrait bien swinguer comme un Bloody Mary mais il est trop occupé à faire du bien à votre organisme.

Près des cagettes de fruits et légumes, un corner de super-aliments: Baobab miraculeux, protéines de chanvre, maca qui requinque, herbe d’orge alcanisante, graine de chia détoxifiante et lucuma, « or sucré des Incas ».

“Le hamburger” est forcément végétal et “l’assiette botanique” très complète intègre falafels ou pain grillé en mouillettes dans des dips onctueux. La raw food (le tout crû) mise sur les boulettes de noix-miso, dip crû, ersatz végétal de parmesan et spaghettis de courgettes.

Pour faire le plein de protéines végétales, il suffit d’associer judicieusement les ingrédients: Tofu, galettes de haricots noirs et quinoa, voilà une martingale idéale pour hyper-protéiner une nourriture végétale! Et astuce énergisante autant qu’esthétique, le Guacamole servi en “gypsy toasties” vire à l’hypervert flashy lorsqu’il est assaisonné d’une pointe de cette algue magique qu’est la spiruline! Et pour le lait, comment font donc Callie et Julien me demanderez-vous? Eh bien de leur propre aveu, chaque matin , ils partent traire les amandes…

En vérité, si la cuisine vegan ambitionne d’adopter une démarche éthique et éco-responsable pour détoxifier les corps et recharger ses batteries avec des super-aliments, elle ne ménage plus ses efforts et son inventivité pour restaurer toutes sortes de plaisirs gustatifs. Ainsi le brownie tirera sans dommage sa consistance des haricots adzuki ou de l’avocat!

Propriétaires de leurs murs et toujours globe-trotters, les amoureux qui ont longtemps travaillé  à Honk Kong tout en ne cessant jamais de bourlinguer du Japon au Pérou s’octroient après une saison sans chômer, des vacances bien méritées et de nouvelles explorations pendant plusieurs mois. Hors-saison, pensez donc toujours à vérifier l’actualité de Caju sur les réseaux sociaux.