Quoi ? : Bijoux fantaisie réalisés à partir de pièces vintage.
Où ? : 16 Rue de la Préfecture 06300 Nice
Quand ? : Mardi > Samedi de 10 à 19.00
Combien ? : B.O à partir de 25 € / Bague à partir de 28 € / Bracelet et manchette à partir de 35 € / collier-sautoir à partir de 45 €
Transport ? : T1 Opéra-Veille Ville
Des Questions ? : 04 93 53 05 21
Un lien ? : Cliquez-ici

Avec son univers Belle Époque, on imagine bien les élégantes sortir avec des ombrelles des Délice de Candice. Mais c’est plutôt des amoureux du vintage et des hipsters qui ressortent avec une bague tête de mort de ce ravissant atelier-boutique du Vieux-Nice.

Dix ans déjà que Candice, bijoutière de formation et fan de vintage fabrique des bijoux au look rétro en chinant des pièces d’origine, souvent en petites quantités, transformés ensuite en colliers, boucles d’oreilles, bagues, bracelets…  Le charme et le cachet de ses créations vient du fait que tout est fait à la main, très souvent en édition limitée, dans l’atelier au fond de l’échoppe.

L’histoire a débuté tout près, sur le marché du Cours Saleya,  et se poursuit maintenant dans une des échoppes mythiques du Vieux Nice. Avec son look d’époque la Maison Bestagno, créée il y a 169 ans, avant même que Nice ne devienne française,  collait finalement parfaitement bien avec l’esprit de la marque.

Si bien que la devanture, si chère au cœur de niçois et faisant la réclame de parapluies et ombrelles, a été conservée et l’intérieur réaménagé l’an passé en deux-mois et demi de dur labeur. Des vitrines et de nombreuses niches en bois comme chez un apothicaire pour accueillir les différentes collections féminines de Candide mais aussi les créations plus rock and roll de Niko son compagnon.

Le Petit Plus : Les fameux parapluies Bestagno qui peuvent aussi faire usage d’ombrelles  sont toujours en vante dans l’échoppe (avec les motifs chaises bleues, la promenade, etc.)