Quoi ? : Disquaire/Concept store
Où ? : 4 rue du Lycée 06000 Nice
Quand ? : Mardi > Samedi de 12.00 à 19.00
Combien ? : Disques à partir de 5 € / Objets, bijoux à partir de 10 €
Transport ? : Tram 1, arrêt Cathédrale-Vieille Ville, parking Masséna
Des Questions ? : 06 22 27 10 53
Un lien ? : Cliquez-ici

Temple du vinyle bien connu des passionnés du microsillon, Everlst a changé d’adresse sans toutefois renoncer à son goût pour la musique et pour l’ancien. Devenue concept store, la boutique offre dans un même espace tout un marché de seconde main.

Franck Del Gallo n’a jamais cru à la mort annoncée du bon vieux 33 tours et de sa platine.  Son premier magasin de disques Everlst rue Tonduti de l’Escarène a connu le succès très vite avec son stock adapté à tous les goûts. Ancien Dj, la passion de la musique ne le quittera jamais. Comme dans ce domaine où ce qui est bon le reste éternellement, où la valeur attend le nombre des années, il aime ce qui a une âme et se transmet.

Evrlst se prononce Everlast, en anglais « ce qui dure dans le temps ». Le temps qui laisse de jolies traces, ces traces que l’on peut partager, faire circuler.

Cette philosophie, il la partage avec sa compagne Ida, avec laquelle il a cherché un local pour réunir leurs deux activités : la vente de disques et de divers objets chinés, bibelots, livres, meubles, vaisselle, luminaires … qui ont une histoire, du caractère. Désormais Evrlst est une grande et belle boutique conçue comme un appartement dans lequel on évolue, attiré par l’insolite, l’original, la pièce de collection.

Les bacs chargés de trouvailles musicales de Franck ont été réinstallés en bonne place car le net regain pour le disque depuis plusieurs années n’a pas cessé. Il attire de plus en plus de monde et de tous âges. Sur le plan sonore, le vinyle sort gagnant et sentimentalement, la galette est érigée au rang d’objet de collection.  Ici, tous les genres sont représentés, des années 6o jusqu’à la techno, musique française comprise. Quel bonheur de pouvoir posséder une pochette originale ! Le plaisir est à la fois auditif et visuel et la jeune génération a compris qu’il n’y a rien de mieux pour faire connaissance avec les Stones, les AC/DC, les Bob Dylan de leurs parents.

« Tout se transmet, s’achète, se revend, se troque dans un mouvement circulaire qui ambitionne de respecter les êtres, les objets et la planète » nous dit Franck.

Pour les disques comme pour le reste, la boutique déniche ses trésors par annonces, vide-greniers, sites spécialisés ou même en guettant le jour des encombrants. L’espace dédié aux divers objets de déco ou de mode est aménagé comme une grande pièce à vivre avec un coin salon avec canapé et étagères de lecture, une partie salle à manger et des commodes, des tableaux, des luminaires … On a envie de s’attarder, de discuter et c’est bien cela que la boutique veut proposer, un retour au partage, à la lenteur en adhérant à ce mouvement circulaire des choses qui se revendent respectant le travail à la main et la planète.

Vous cherchez des appliques des années 70, des assiettes en barbotine, des affiches pédagogiques des classes de votre enfance, des chaises en formica vert, une desserte chromée hyper seventies, un pichet des années 30, du mobilier en rotin de nouveau très tendance ou une lampe année 80… ?

Si le hasard vous sourit, vous tomberez sur de grands noms du design : une lampe Kobra, des chaises en chrome et cuir noir signées Willy Rizzo, des fauteuils Antonio Dal Vera ou des chaises coquillage de Pierre Guariche.

Everlst met également en avant des créateurs dont le travail s’associe à l’esprit récup et à la valeur du fait-main.  Parmi les bijoux, les créations d’Alice Hubert et les broches brodées d’Ipikan vous taperont dans l’œil et pour se vêtir de pièces uniques, la marque niçoise Ultra Panache conçoit des vêtements à partir de tissus anciens ou de fins de série.

Et même si vous n’êtes pas écolos dans l’âme ou amateurs de raretés, en tout cas, ne jetez pas ! On vous accueille sur rdv avec vos biens qui seront mis en dépôt vente.

Petit plus : Chez Evrlst, partagez encore et toujours au gré d’un vernissage, d’un show-case musical ou d’un cocktail de lancement d’une nouvelle collection d’un créateur.

Par Anne Emellina (texte et photos)