Quoi ? : Café/Boutique d'artisanat éco-responsable
Où ? : 37 Rue Droite 06300 Nice
Quand ? : Mardi > Samedi de 11 à 19.00
Combien ? : Café 1.50 €, Jus 4 €, Bijoux entre 10-30 €, Céramiques 25-40 €, Bee Wrap 6-20 €
Transport ? : Tram 1 arrêt Cathédrale-Vieille Ville,
Des Questions ? : 04 83 39 39 97
Un lien ? : Cliquez-ici

Ancienne humanitaire, Camille Bargain a ressenti comme une évidence le besoin de créer à Nice un lieu pour une consommation éthique, solidaire et responsable. Avec le café-boutique Ici-Là-bas, partagez sa passion des voyages et de l'écologie à travers des produits qui ont tous une histoire.

Flânant dans les ruelles du Vieux-Nice, vous voilà devant la devanture de cette charmante boutique colorée à travers laquelle vous apercevez un comptoir et un petit coin café. Poussez la porte pour un rafraichissement ou un expresso et plongez dans un monde de cultures lointaines.

Si les nombreux pays que Camille Bargain a visités lui ont fait découvrir toute les richesses de fascinants artisanats et comprendre le nécessaire respect de l’environnement, son engagement à aussi une visée sociale. Sa boutique est conçue comme un temple dédié à la création d’objets 100% faits main par des artisans locaux (Nice et Paca) et étrangers. Le contact pour ses achats se fait en direct grâce à des collectifs et des associations qui assurent de bonnes conditions de travail et de rémunération pour les créateurs du monde entier. Ainsi, chaque produit proposé se doit de mettre en valeur leurs talents et de les soutenir financièrement. L’autre aspect essentiel du lieu étant l’éthique vis à vis de la planète, les matériaux utilisés sont soit recyclés soit naturels et l’accent est mis sur l’objectif zéro déchet.

Que trouve-t-on alors chez Camille ? Détendez-vous d’abord avec un thé, un café, un jus pressé et de petites gourmandises, le tout bio, local et de saison. Continuons avec l’art de la table en découvrant les objets en vente : des bols en papier mâché, des couverts comme des cuillères en corne de zébu de Madagascar ou les créations de la céramiste niçoise Ladivacéramic. Pour la décoration, des vases en verre du Liban, des paniers en sac de riz et plastique recyclés du Sénégal ou du Vietnam, des coussins peints à la main de Zambie, des miroirs malgaches en métal issu de fûts d’essence ou des luminaires en feuilles de palmier du Mexique. Au rayon papeterie, ne soyez pas effrayés par les cahiers en bouse d’éléphant. Aux caractéristiques similaires au papier et ne contenant que de l’herbe, celle-ci est récoltée par des artisans en Thaïlande ou en Inde pour des réalisations uniques. Les vieux journaux et les pneus permettent aussi de donner vie à des carnets aux couvertures aux motifs indiens traditionnels. En Inde toujours, des affiches du cinéma bollywoodien sont récupérées et tamponnées de ces mêmes imprimés au verso pour en faire par exemple du papier cadeau.

Pour les bijoux et accessoires, vous ne saurez où donner de la tête ! Pour les boucles d’oreilles, vous hésiterez entre celles en cuir de l’atelier marseillais Flore Azan qui utilise les chutes des maisons de couture, celles en capsules de café et broderies ou les créations de Camille elle-même qui maîtrise l’art de l’origami pour des pendants tout en légèreté. Originaux, voici des bracelets en tiges de canne à sucre de Colombie ou en fil de téléphone d’Afrique du Sud. Impossible de tout énumérer mais citons encore des mobiles et des affiches de Nice aux petits airs de Matisse de la graphiste niçoise Anisette. La visée zéro déchet chère à Camille (bénévole dans l’association Zéro Déchet de Nice) est l’occasion pour vous proposer des pailles en bambou ou inox, des mugs et des gourdes en résine et amidon de maïs et un produit phare de la boutique : le Bee-wrap. Alternative au papier alu et à la cellophane, ce nouveau type d’emballage lavable et réutilisable en cire d’abeille fait fureur. Toujours dans cet esprit, des ateliers enfants et adultes sont organisés pour apprendre à créer du neuf avec du vieux (ateliers couture avec chutes de tissus, atelier Tawashi éponges d’origine japonaise avec chaussettes et collants) ou à fabriquer ses propres cosmétiques (DIY exfoliants, déodorants, baumes hydratants).

Le Petit Plus : les commandes en ligne sont possibles avec une récupération en boutique, livraison poste ou à domicile en vélo.

Par Anne Emellina