Quoi ? : Bar-Restaurant-Club
Où ? : 10 rue Bonaparte 06300 Nice
Quand ? : Mercredi > Samedi de 18.30 à 02.30
Combien ? : Entrée club gratuite/ Tapas 8.90-22.50 € / Entrées 10.90-17.50 € / Plats 17.90-27.50 / Cocktails 10-12 €
Transport ? : Tram 1 arrêt Garibaldi, parking des Arts
Des Questions ? : 06 46 15 67 62
Un lien ? : Cliquez-ici

Le Dieu de l’amour a frappé à Nice en donnant une pulsion de vie et de fête à un local trois-en-un. Eros vous attend pour l’apéro et le diner en terrasse puis vous invite à passer en mode club dans une ambiance tamisée, chic et glamour.

Il y a toujours foule et de l’ambiance Place du Pin mais passé minuit, l’offre se raréfie pour les oiseaux de nuit. Julien Durville qui tient le Comptoir Central Electrique (alias le CCE) depuis 2017, a pensé aux noctambules qui souhaitaient rester dans le quartier pour commencer ou continuer une soirée endiablée.

Depuis un an, il a ouvert juste en face Eros, Apéro-Dîner-Club. Pratique pour les clients du CCE qui, à la fermeture, n’ont qu’à traverser la rue piétonne Bonaparte pour faire la fête. Réjouissant aussi pour ceux qui y trouvent une table et un bar musical dans le même lieu.

De la terrasse chauffée, on accède par un long couloir de néons à une salle habillée de rouge et de noir. Entre le nom de l’endroit, ses codes couleurs et les images sexy tapissant les murs, une question peut venir à l’esprit : ne serait-on pas dans un club très privé, pour ne pas dire “club de striptease” ? Non, mais la connotation glamour qui suscite la curiosité était bien sûr voulue, vous l’aurez compris.

“Il n’y a pas d’heure pour aimer ! Laissez-vous séduire de l’apéro jusqu’au bout de la nuit. Ici, vos désirs sont des ordres et les dégustations, elles, sans désordre.”

 

Au menu des bonnes choses, une carte de tapas accompagne l’apéritif. Légers comme le Panier de légumes au fromage frais ou moins raisonnable comme le Camembert au four, crème de truffe, miel et romarin. On vous propose aussi la classique Planche mixte charcuterie/fromages mais il faut savoir que tout est préparé en cuisine par le chef Gérald Thomas qui officie en face au Comptoir Central Electrique. Ainsi, le petit en-cas se veut plutôt copieux, raffiné et maison : Gyoza à notre façon, Tagliata de thon sésame et basilic ou Saint- Jacques snackées aux truffes absolument délicieuses.

Pour dîner de manière plus conséquente, on vous présente aussi l’ardoise du CCE qui fait la part belle aux produits du marché, aux plats de bistrot, au foie gras et aux frites maison et aux créations du chef passionné par l’Asie qui marie avec talent wasabi, épices thaï et citronnelle.

Bar à cocktails, Eros maîtrise aussi l’art du mix pour créer des boissons regorgeant d’originalité.

Avec la carte des cocktails signature aux noms des sept péchés capitaux, chacun se reconnaîtra : luxure, paresse, gourmandise, orgueil … Des arrière-goûts ardents, indolents, doux, arrogants… Le cocktail du jour ce soir là ?  Tequila, purée de litchi, citron vert, Schweppes: piquant et sexy en diable !

Puis place à la fête ! Dans l’arrière salle tamisée, banquettes et tables basses, jeux de lumière et dj résident mais aussi parfois des live (duo dj/chanteurs ou dj/saxo) survoltés qui font chavirer la clientèle. Une ambiance électrique finalement assez logique pour l’équipe du Comptoir Central Electrique qui souhaite faire passer le courant !

Le Petit plus : Pour vos évènements festifs, possibilité de privatisation de l’établissement.

 Par Anne Emellina (texte et photos)