Quoi ? : Musée
Où ? : chemin des Collettes
Quand ? : Juin > Sept. : 10 à 13.00 et 14 à 18.00
 / Oct. > Mars : 10 à 12.00 et 14 à 17.00 / Avril > Mai : 10 à 12.00 et 14 à 18.00 / Tlj sauf mardi
Combien ? : Adulte : 6 € / Groupe : 4 € / personne / Gratuit - 26 ans, cagnois
Transport ? : En voiture
Des Questions ? : 04 93 20 61 07
Un lien ? : Cliquez-ici

C’est dans ce domaine privé peuplé d’oliviers qu’Auguste Renoir dessina, sculpta et créa une grande partie de sa vie. Visite guidée de sa maison-musée.

C’est une maison hors-du-temps, remplie de souvenirs. Jean Renoir, fils du peintre, disait de cette maison qu’elle respirait le travail, mais le travail « heureux », car Mr Renoir « aimait être entouré de personnes qui travaillent aussi dur que lui, dans la joie et la bonne humeur ». 

Avant d’être un musée, cette maison bourgeoise appartenait donc à la famille Renoir. C’est la femme d’Auguste, Aline, paysanne d’origine, qui l’acheta pour vivre au calme parmi les oliviers. À l’époque, pas d’avion, ni de voiture : Cagnes était une simple colline, où les Renoir vivaient d’amour, de peinture et d’eau fraîche (Ils s’installèrent dans le domaine en 1908).

La réputation du peintre aidant, les étudiants du monde entier commencèrent à faire la queue pour venir admirer les oeuvres de Renoir.

Un peu plus tard, lorsqu’il s’éteignit, la ville décida d’en faire un musée, en 1960. Les objets et meubles de la famille y sont toujours exposés, ainsi que quatorze peintures originales, des archives intimes et quarante sculptures du maître (déposées par les familles Renoir et Guino), dont une version des Grandes Baigneuses peinte entre les années 1884 et 1887.

Cette grande œuvre, que Renoir entreprit peu de temps après son retour d’Italie, marque une étape importante dans son œuvre. Elle s’inspire d’une sculpture de François Girardon (Le Bain des Nymphes (1672), mais on y sent également l’influence de Raphaël.

La maison, de son côté, se veut très sobre. Est-ce pour que le regard se pose davantage sur les oeuvres, que sur le mobilier ?

Quoi qu’il en soit, l’apparente sobriété des lieux laisse songeur et nous pousse à imaginer la vie de Renoir autrefois.  Au détour d’un couloir, vous retrouverez les chambres de ses trois fils (Pierre, Jean et Claude), la cuisine et le poêle à bois ou encore une impressionnante baignoire d’époque vue jardin. 

Un peu plus loin dans le jardin, trône l’atelier du peintre, aujourd’hui rebaptisé sous le nom de « ferme ». Rodin, Bonnard, Matisse et Modigliani y vinrent en visite.

Au bout du sentier, ne loupez pas non plus l’adorable potager, peuplé de fruits et légumes en tout genre : poivrons, courges, salades, mûres, tomates, fleurs de courgettes… et le reste du parc, très joliment arboré d’oliviers, de citronniers et de rosiers. La vue sur le Haut-de-Cagnes y est exceptionnelle.  On comprend mieux pourquoi Renoir se sentait tant inspiré par ces lieux… 

Le Petit Plus : le musée est très « kids friendly », avec des bancs un peu partout, un audio guide bien pratique, un grand parc pour s’y promener, une terrasse pour y prendre un café…

Par Louise Ballongue