Quoi ? : Epicerie italienne et trattoria
Où ? : 8 Rue du Pont Vieux 06300 Nice
Quand ? : Mardi > Dimanche de 11 à 23.00
Combien ? : Verre de vin 3.80/5.80 €, planche apéro 6 €, planche repas pour deux 32 €, planche dessert 5 €, plat du jour 10 €, épicerie pâtes artisanales 6.50€, bocaux antipasti 7.50 €
Transport ? : Tram 1 arrêt Cathédrale-Vieille Ville
Des Questions ? : 04 93 80 41 12
Un lien ? : Cliquez-ici

Un nouveau repaire de la gastronomie italienne s'installe dans le Vieux-Nice. Venez découvrir les saveurs de Peppino, une épicerie toscane qui propose aussi aperitivo, antipasti et un plat du jour dans le joli décor d’une trattoria des années 50.

 

Nice et l’Italie sont indéniablement liés et les établissements italiens sont légion par ici. Pas forcément facile de tirer son épingle du jeu dans ces conditions. Deux garçons ont pourtant décidé de relever le défi, forts de leur expérience dans l’épicerie italienne à Toulon. Grégory le Toulonnais y a perpétué la tradition familiale de vente de primeurs et c’est en s’associant avec Andrea le Toscan, qu’il s’est lancé dans le négoce de produits du terroir de cette région. Leur boutique déjà nommée Peppino en hommage au grand-père sicilien de Grégory connaissait un franc succès mais l’appel de la Côte d’Azur s’est fait sentir et les voici à Nice avec un concept d’épicerie-cantinetta. Littéralement petite cave, ce terme indique que l’on peut y boire et y manger et plutôt bien car les Italiens prennent la cuisine au sérieux ! Voilà donc la rencontre de l’Italie du Nord d’Andrea et de ses produits d’exception et de celle du Sud dont Grégory connaît les recettes grâce à Rosaria sa grand-mère. Epicerie spécialisée, Peppino vous offre un large choix de fromages et de charcuteries en arrivage de Toscane :  saucisson au fenouil (Finocchiona),  à la truffe (Saminiata), à la longe de porc plus maigre (Lonzino), fromage de tête tranché très fin (Soppressata) ou encore la fameuse Mortadella. Pour les fromages, le Pecorino se décline au poivre, au piment, au romarin, au fenouil et à la truffe, le parmesan trône indispensable et la Burrata se veut nature ou truffée. Sur les étagères, vous trouverez tout ce que font de mieux gli artigiani della qualità toscane : huile d’olive, poivrons farcis, tomates séchées, gressins, pâtes artisanales, caviar d’aubergines, risotto, artichauts à l’huile … et un carpaccio de truffes blanches en bocal à tomber ! Naturellement, le Chianti est roi mais d’autres vins sont à découvrir ainsi que les biscuits Ricciarelli aux amandes de Sienne, le nougat Toscan et les Brigidini, sortes de chips sucrées au café, à l’anis ou aux agrumes.

 

Pour goûter ces produits sur place, rien de plus simple. Installez-vous en terrasse avec un Spritz digne de ce nom et un assortiment salé pour une personne ou un planche repas pour deux. Pour le dessert, la planche dessert est composée d’une jolie sélection de gourmandises citées plus haut et de gâteaux du  jour (tarte au citron, tiramisù, crostata) préparés par Grégory. En salle, nappes à carreaux sur les tables, vieilles photos d’ancêtres italiens et d’acteurs emblématiques aux murs, miroirs dorés, bibelots chinés, le décor vous transporte dans une trattoria des années cinquante. A midi (du mardi au vendredi), vous pouvez déjeuner d’un plat du jour Parmiggiana aux aubergines, Lasagne al forno, Gratin de courgettes ricotta selon le marché du Cours Saleya. Jean Cocteau disait « Les Italiens sont des Français de bonne humeur » et en effet, l’accueil qui vous sera réservé vous incitera à revenir.

Le Petit Plus : Les prix des bouteilles de vin à emporter diffèrent des prix à la carte (réduction de 20%) et apéros, Prosecco et tutti quanti ne doivent pas faire oublier le café espresso, lungo, macchiato et cappuccino dont la préparation nécessite tout un art décidément transalpin.

Par Anne Emellina