Quoi ? : Cave à vins / Epicerie fine/ Bar à manger
Où ? : 9 rue du Marché 06300 Nice
Quand ? : Mercredi > Samedi de 08.30 à 23.00 / Dimanche > Mardi de 08.30 à 19.00
Combien ? : Vins à partir de 14 € / Plateau charcuteries ou fromages pour deux 22/30 € / Conserves de la mer 6/8 €, terrines 8/12 €
Transport ? : Tram 1 arrêt Opéra-Vieille-Ville / Parking Corvesy
Des Questions ? : 04 93 16 12 13
Un lien ? : Cliquez-ici

Derrière cette jolie façade classée bien connue des niçois, se niche désormais une cave à vins/épicerie où l'on peut goûter des produits de grande qualité de la boutique de l'apéritif au dessert. Une belle reconversion pour cette ancienne triperie devenue table conviviale et raffinée.

Depuis 1895, ces murs ont vécu. Longtemps triperie, puis magasin de chaussures, des sages ont conservé en l’état l’enseigne et la façade qui furent ensuite classées. En octobre 2020, le local abandonné reprend vie après d’importants travaux et le Vieux-Nice peut se vanter d’une nouvelle adresse gourmande. Derrière ces carreaux de faïence rouges et blancs, deux associés ont redéposé le nom et le logo Maison Pellegrino pour 10 ans et y ont réuni des trouvailles gastronomiques.

C’est au Domaine de Terre Blanche à Fayence que Jean-Michel le lyonnais et Jean-Eloi le parisien se sont rencontrés, le premier étant Directeur de la Restauration et le second, Directeur Adjoint. Au préalable, un parcours de chef-sommelier pour l’un dans de prestigieux établissements tels que le Negresco, la Réserve à Beaulieu ou l’Hermitage à Monaco et un Master II en hôtellerie et management à l’Ecole Ferrières pour l’autre.

Après avoir fourbi leurs armes dans l’univers du luxe et de la gastronomie, côtoyé  les grands noms de la gastronomie comme Jacques Maximin, Alain Llorca ou Joël Garault et s’être crée un réseau de fournisseurs hors pair, les conjoints ont pu se lancer sereinement dans l’aventure de la petite entreprise.

Il fallait cependant un concept un peu différent. Outre les produits exclusifs proposés dans la boutique et choisis pour la longévité des maisons qui les fournissent, Jean-Michel et Jean-Eloi ont voulu que la clientèle puisse goûter avant d’acheter. Le lieu est donc un bar à vins et à manger dans lequel une carte permet de sélectionner mets et boissons de l’épicerie et de la cave pour simplement se régaler et/ou faire ses courses de manière éclairée (à l’unité/paniers gourmands/coffrets cadeaux). Et pour se démarquer davantage encore, les tarifs de tout ce que l’on consomme à table sont les mêmes que ceux des produits à la vente.

En terrasse sur des tonneaux et de hauts tabourets ou des tables en bois joliment dressées, l’apéro se transforme en dégustation qui n’en finit pas pour les plus gourmands. Nappes à carreaux rouges et blancs pour l’esprit terroir mais raffinement dans l’assiette.

Installés dans la fraîcheur de cette ruelle de la Vieille-Ville avec vue sur le clocher de la Cathédrale Sainte Réparate, vous choisissez une bouteille et un Plateau du Charcutier, du Pêcheur ou de la Fromagère. Ou plus librement, composez votre menu entre les terrines, les sardines, les rillettes terre ou mer, les produits végétariens, les sucreries etc…

De Lyon, pâté en croûte de chez Bonnard, dernière maison artisanale de la ville, charcuterie de la maison Sibilia des Halles Paul Bocuse, fromages de la Papesse des fromages la Mère Richard. De la burrata exceptionnelle des Pouilles de chez Luigi Guffanti, producteur depuis 1876, du foie gras Le parfait, fournisseur exclusif d’Alain Ducasse, du cœur de saumon de la maison Le Borvo, de la moutarde de chez Fallot, dernière moutarderie française … En sucré, le Mas des Confitures fournisseur exclusif des palaces dont les recettes sont élaborées par de grands chefs étoilés, les madeleines La Jeannette, dernière fabrique de France, les chocolats artisanaux Mercier ou encore la mousse au chocolat de la championne du monde Catherine Bréard et que seuls les deux associés distribuent en France.

La cave, bijou de la Maison Pellegrino, offre 500 références. Jean-Michel, ami de nombreux vignerons, sélectionne spiritueux, vins et champagnes et se porte garant de la qualité des petits prix comme des plus élevés. A goûter,  la cuvée de la Maison IGP Var qu’il est fier de faire produire.

N’oublions pas que Jean-Michel est un sommelier mais aussi un chef cuisinier et  vous pouvez vous attabler pour un plat du jour avec une blanquette de veau, un curry d’agneau ou un gratin de ravioles de Roman ou une suggestion froide parmi les trois proposés chaque jour. Si vous êtes tentés par une gourmandise, babas au rhum et autres tartes au citron du chef-Pâtissier Patrick Mesiano arrivent directement du Métropole de Monaco.

Et ici, le dimanche matin, on perpétue la tradition du Mâchon Lyonnais, repas matinal pris par les travailleurs affamés : alors entre les courses au Marché Saleya et une balade sur la Prom’, que diriez-vous d’une assiette de Rosette ou de Jésus de Lyon et d’un petit verre de Mâcon ?

Le Petit Plus : Pour vos événements d’affaire ou privés, la salle intérieure et ses meubles chinés se privatise avec vue sur la petite cuisine et son comptoir derrière lequel Jean-Michel officie.

Par Anne Emellina