Quoi ? : Bar à cocktails et restaurant de cuisine méditerranéenne
Où ? : 2 Cité du Parc 06300 Nice
Quand ? : 7/7 de 17.30 à 0.30
Combien ? : Assiettes de 4.50 à 13 €. / Verre de vin 6 € /cocktail 10 à 12 € / dessert 8 €
Des Questions ? : 04 93 55 74 19
Un lien ? : Cliquez-ici

Sur une petite maison de pêcheur de la Promenade, un nom qui fait rêver rien qu’à le prononcer. C’est bien aux goûts du voyage et du partage auxquels Babel Babel vous convie par ses bouchées de Méditerranée.

Olivier et Kevin avaient déjà roulé leur bosse dans la restauration, mais pour d’autres (bar à tapas El Merkado). Il leur fallait trouver la perle rare pour enfin accueillir leur conception de la restauration : une cuisine populaire qui fasse lien entre les cultures de Méditerranée par les plats et boissons, qu’elles soient berbères, provençales, italiennes ou levantines.

A deux pas de la Galerie des Ponchettes et ses doubles arcades (qu’on imagine aussi dans le “B” du logo quand on le bouscule) cette adresse et sa vue magnifique sur la mer  était toute trouvée. Le spot parfait pour une halte au coucher du soleil en mode apéro dinatoire.  Installé au comptoir du rez-de-chaussée ou bien sur les banquettes rose poudre de l’étage, à contempler les gestes précis de l’équipe de cuisine en train de dresser les petites assiettes à partager.

La carte n’est pas très longue mais vous pouvez choisir les yeux fermés – c’est encore mieux pour savourer tous les arômes. Les ravioles de betterave à la ricotta et menthe, les frites de polenta croquantes à tremper dans un condiment de tomates, la pêche du jour fumée au Bigg Green Egg avec une crème d’ail au citron ou bien encore les keftas au yaourt et muhammara (sauce piquante à l’aigre doux), ça vous parle ? Nous ça nous a même fait chanter le palais. Le pain aussi (de la pita ou de la foccacia) est fait maison encore tout chaud dans sa petite bourse le lin. Le tout à savourer avec d’excellents vins natures ou des cocktails créations préparés avec des sirops maison, comme celui de datte dans le « Berbère Sour » ou le Sirop d’orgeat dans « le Petit lait ».

Une trentaine de convives peuvent prendre place sur la terrasse face à la mer. Huit chanceux(euses) seulement sur le petit balcon. On trinque avec indolence à ces beaux moments de convivialité en contemplant les silhouettes filantes de joggeurs à l’horizon.

Le Petit Plus : Une seconde terrasse, plus intimiste, va ouvrir prochainement sur le Quai du parc de l’autre côté de l’établissement

Par Eric Foucher