Quoi ? : Café / Restaurant / Espace de coworking
Où ? : 14 Rue de Lépante Nice
Quand ? : Lundi > Vendredi de 08.00 à 17.00
Combien ? : Expresso : 1.60 € / Plat du jour : 12 € / Gâteau du jour : 3.50 € / Smoothie de saison : 4 €
Transport ? : Arrêt de bus Victor Hugo / Tramway Arrêt Jean Médecin
Des Questions ? : 04 93 53 99 90
Un lien ? : Cliquez-ici

Une parenthèse de bonheur et de bonne humeur. Voici ce que propose « Les Balancelles », un café/restaurant/espace de coworking teinté de rose bonbon. Ici, tout est fait pour vous rendre heureux : le sourire des gérants, les petits plats réconfortants, l’odeur du café… à tel point, qu’il est difficile d’en décoller.

Malgré la période difficile, Tony et Julie avaient à cœur d’ouvrir un lieu chaleureux, accueillant et gourmand, où les générations s’entremêlent joyeusement. C’est désormais chose faite ! Depuis le 1er décembre 2020, les Balancelles – lieu hybride à mi-chemin entre le café, le restaurant et l’espace de coworking – vous accueille non pas comme à la maison, mais mieux qu’à la maison. 

Habitants et employés du quartier s’y donnent rendez-vous pour déguster un simple café, avant de débuter le marathon de leur journée. Les clients s’attardent au comptoir, afin de bavarder et échanger avec le couple passionné. Mais ils finissent souvent par déguster le plat du jour – aujourd’hui, un risotto de lieu noir mariné – tant la parenthèse s’est éternisée. C’est ça, Les Balancelles : un endroit où il est difficile de s’en aller. 

Nulle surprise donc lorsque l’on évoque avec les patrons le choix du mot « Balancelles » : « On cherchait un mot qui faisait écho à des moments de joie, à des souvenirs de farniente dans le jardin, en famille, avec des amis… C’est là que le mot « balancelle » s’est imposé naturellement. Il invite à la détente », confie Julie. 

Côté décoration, le couple a misé sur une atmosphère résolument chaleureuse grâce aux tons de terres brûlées, rouges ocres et beiges rosés. L’ensemble est réveillé par une myriade de plantes exotiques, rappelant la fraîcheur des jardins urbains. 

Dans l’assiette, on retrouve une cuisine du monde simple, fraîche et de saison. Les plats du jour – Mac and cheese truffe et comté, burger dégoulinant au cheddar, lard et confit d’oignons, tataki coquin de boeuf, bol de riz vinaigré / poisson cru / chou rouge mariné – varient au gré des envies du chef. 

Les pâtisseries, quant à elles – tarte aux pommes fondantes à la cannelle, cookie aux pépites de chocolat, tiramisu de compétition – préparées avec amour par Julie, réveillent nos souvenirs d’enfance. Ici, la nourriture a pour vocation de nous plonger dans un « good mood » – autrement dit, de nous redonner le sourire. Un pari plus que réussi. 

Le Petit Plus : 

Il est possible de travailler sur place moyennant une consommation (hors Covid).

Par Louise Ballongue